jeudi 22 mars 2007

L’Europe doit se raconter des histoires

Extraits de (Timothy Garton Ash), The Guardian (extraits), Londres

Courrier International / Matin Plus 16

N°33 Jeudi 22 mars 2007

MONDE COMPRENDRE

L

e 1er

janvier 2007, l’empire silencieux s’est

Timothy Garton Ash,

The Guardian (extraits), Londres

à nouveau étendu. Ses nouvelles colonies

[la Bulgarie et la Roumanie] ont salué leur

incorporation comme une libération. Il y

a vingt ans, leurs ressortissants étaient pauvres

et vivaient sous la dictature. Aujourd’hui, ils sont

citoyens de la communauté de démocraties libérales

la plus vaste et la plus intégrée du monde.

Avec ses vingt-sept pays, l’Union européenne (UE)

est le meilleur exemple de changement pacifique

de régime de notre époque. Plus de la moitié de

ses Etats membres étaient, il n’y a pas si longtemps,

des dictatures. Leur progression vers la

démocratie libérale s’est faite de concert avec

leur progression vers l’adhésion à l’UE.

Il y a cinquante ans, au plus fort

de la guerre froide, six pays

d’Europe de l’Ouest fondaient une

Communauté économique européenne

en signant ce que l’on

appelle le traité de Rome. Si, en

1957, quelqu’un avait dit aux

signataires qu’en 2007 l’Europe

ressemblerait à ce qu’elle est

aujourd’hui, il se serait probablement

fait traiter de rêveurs ou de fous. Et si les

pères fondateurs étaient encore parmi nous, ils

diraient: alors, vous allez célébrer les choses en

grande pompe le 25 mars.

Officiellement, c’est ce que nous allons faire.

Comme l’Allemagne occupe la présidence tournante

de l’UE, il y aura une fête à Berlin – et une

«déclaration de Berlin» pour marquer l’anniversaire.

Tout le monde sait pourtant que, derrière les

apparences, l’Europe politique n’est pas d’humeur

festive. Individuellement, la plupart des Européens

vivent mieux qu’auparavant mais, collectivement,

ils n’ont pas une bonne opinion de leur empire

volontaire. Rarement une entreprise aussi réussie

aura été à ce point rongée par le doute.

Ces doutes sont en partie la conséquence du succès

lui-même. L’élargissement est le triomphe historique

de l’UE. Mais élargissement signifie changement,

et le changement est toujours perturbant.

A court terme, cela signifie – ou semble signifier –

que les immigrés d’Europe de l’Est prennent les

emplois des autochtones ou pèsent

sur les services sociaux. La candidature

de la Turquie fait craindre une

perte de cohérence culturelle. Les

questions de l’immigration, de la

criminalité, du terrorisme et de l’intégration

des musulmans dans les

sociétés européennes sont agitées

par la presse populaire et les politiciens

populistes.

Mais au-delà de la politique se pose la question de

l’histoire globale que l’Europe souhaite raconter.

Tout ce que la Communauté européenne a accompli

de la fin des années 1950 au début des années

1990 s’inscrivait dans un récit historique plus large,

façonné par le souvenir de la guerre. Ce n’est plus

le cas. Pour être efficace, un récit politique doit

faire le lien entre l’histoire de ce que l’on a vécu et

la vision stimulante de ce que l’on va vivre.

Pour les célébrations du cinquantième anniversaire,

nous avons un logo dessiné par un étudiant

polonais. Un méli-mélo de lettres utilisant

des graphies et des accents de différents pays

européens proclame «Tögethé® since 1957»

[Ensemble depuis 1957]. C’est très sympa, mais on

a déjà objecté que le mot together est anglais et

non français, par exemple, que l’aspect hétéroclite

du logo est à l’opposé de l’idée d’ensemble qu’il

est censé rendre et que, de toute façon, comme

le savent les Polonais, nous ne sommes pas ensemble

depuis 1957, puisque la Pologne (et la moitié

de l’Europe) se trouvait à ce moment-là de l’autre

côté du rideau de fer… Le dramaturge italien

Luigi Pirandello a écrit une pièce intitulée Six

Personnages en quête d’auteur. L’Union européenne

d’aujourd’hui, ce sont vingt-sept Etats

en quête de récit.

Rarement une

entreprise aussi

réussie aura été

à ce point rongée

par le doute

Anniversaire.

Posté par Mr Kazoo à 09:02:37 AM - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur L’Europe doit se raconter des histoires

    Happy birthday to you Europe !!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Posté par Mlle Dolly, dimanche 25 mars 2007 à 11:54:40 AM | | Répondre
Nouveau commentaire